L’ANACT propose une solution ludique et pratique pour favoriser le dialogue au sein d’une équipe autour de la question de la charge et des conditions de travail de chacun. L’idée est de partir de la réalité du travail de chaque collaborateur ainsi amené à décrire des pans de son activité en pointant des freins, difficultés, situations critiques, … qui l’empêchent de bien faire son travail.

S’ouvre ensuite au sein de l’équipe un débat qui permet de redéfinir collectivement ce que l’on doit faire, comment le faire et le faire bien. Le principe selon lequel on recherche ensemble les conditions favorables à la réalisation du travail permet une meilleure régulation et favorise la coopération au sein de l’équipe.

Les principaux bénéfices de cette approche :

  • elle facilite l’expression et le partage,
  • elle s’appuie sur le vécu des collaborateurs et des situations concrètes qui parlent à tous, collectivement,
  • elle favorise la recherche de solutions de façon participative,
  • elle crée les conditions d’une bonne coopération au sein d’un service.

Le diagnostic photos par étapes :

J-15        chaque collaborateur est invité à sélectionner une photo ou une image qui traduit une problématique dans son quotidien de travail. Il lui attribue un nom en lien avec sa problématique et décrit les effets positifs et négatifs de ses conditions de travail, les causes (ce qui fait ressource ou pas) et les déterminants (organisation, management, poste…).

J-5          chaque collaborateur transmet sa photo aux animateurs du diagnostic photo (son manager et un manager tiers).

jour J              Un manager tiers joue le rôle d’animateur afin d’évaluer et de réguler les problématiques abordées et les solutions proposées. Le manager de l’équipe est également présent mais reste en retrait.

Le manager tiers complète sur un tableau la grille d’analyse de chaque photo :

Photos Effets Causes Déterminants Pistes de solution
titre
problématique
+/- Ce qui fait ressource ou pas

J+15       Le compte-rendu du diagnostic photo reprenant la grille d’analyse complétée est envoyé aux participants. Le manager assure ensuite le suivi du plan d’actions.

Pour mémoire, les 4 conditions de la coopération sont  :

  • La transparence : la visibilité du travail, la visibilité de la contribution de chacun à l’effort commun, la mise en évidence des problèmes, la valorisation des efforts et des résultats.
  • La confiance : la possibilité de se fier à quelqu’un et de transférer des responsabilités, le droit de dire les problèmes sans procès d’intention, l’existence d’une entraide spontanée.
  • L’unité : la construction collective d’une vision claire et partagée du but et du chemin, le travail d’analyse et d’amélioration en groupe, le décloisonnement des silos, l’anti-management par objectif individualisé.
  • Le renoncement : ne pas tirer toujours la couverture à soi, partager des avantages et des honneurs, la notion de don sans attente de retour systématique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s